reconditionnement informatique mobile

Quand réemploi rime avec emploi

Et si réemployer plutôt que de recycler générait des emplois ? C’est ce que pense l’Union Européenne, qui, en juillet 2017 publiait un rapport d’initiative allant dans ce sens.  Celui-ci préconise l’allongement de la durée de vie des produits au profit du réemploi : réparer et réemployer plutôt que de jeter/recycler, avec à la clé la création potentielle de plusieurs centaines de milliers d’emploi et un impact important sur la préservation de l’environnement.

En France, selon l’étude Reeeboot, 1500 emplois non délocalisables seraient concernés. Et au-delà des emplois, l’impact sur l’environnement serait considérable avec une économie annuelle de 810 000 tonnes de gaz à effet de serre et 6 milliards de litres d’eau soit l’équivalent de l’empreinte annuelle de 100 000 français.

La lutte contre l’obsolescence programmée, en facilitant la réparation des équipements informatiques, est un autre axe créateur d’emploi. 1000 ordinateurs à reconditionner c’est 1 emploi stable assuré pour une année. Cet emploi permet souvent l’insertion et le retour à l’emploi des personnes qui en sont durement éloignées.

« Le lobbying citoyen et le volontarisme français contre l’obsolescence programmée a inspiré l’échelon européen. C’est un excellent signal pour tous les acteurs du secteur. Nous serons vigilant à ce que la Commission se saisisse désormais à son tour du sujet » se réjouit Laetitia Vasseur, Co-fondatrice et Déléguée générale de l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée).

reemploi reconditionner recyclage emploi

Ces chiffres encourageants ne peuvent être atteint qu’avec la mise en place de bonnes pratiques, surtout pour certaines grandes organisations dont la politique est au recyclage plutôt qu’au réemploi, au reconditionnement et à l’économie circulaire. Il ne s’agit que des ordinateurs des professionnels. On ne compte ici ni les équipements du grand public, ni les autres équipements professionnels : écrans, imprimantes, serveurs, équipements réseaux, télévisions, etc.

L’enjeu est important, développer la filière du réemploi/reconditionnement des équipements électroniques permet à la fois de créer de l’emploi et de l’économie durable. Désormais c’est aux grandes entreprises privées et publiques de montrer l’exemple.

Sources :

https://www.greenit.fr/2017/07/04/reparer-reemployer-200-000-emplois-potentiels/

https://www.greenit.fr/2016/11/22/reeeboot-1-500-emplois-faciles-a-creer-france/

https://club.greenit.fr/doc/2016-11-Club-CAC40-etude.vf.pdf

 

Partager cette publication